Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Urbanisme : un PLU de combat !

Publié le par Talant Avenir

Déclaration du groupe majoritaire Talant Avenir lors du vote du Plan Local d'Urbanisme (PLU) le 21 janvier 2014

 

Le conseil municipal de Talant s’apprête à adopter le PLU, adapté et conforme aux documents supérieurs et à la volonté exprimée par les Talantais.

Une ville responsable, harmonieuse et maîtrisée. Les Trente Glorieuses sont loin, nous en sommes à compter nos disponibilités. C'est pourquoi les objectifs du groupe majoritaire Talant Avenir sont clairs :

Un étalement urbain bloqué

Une urbanisation adaptée

Un environnement et un cadre de vie protégés

Une mixité sociale harmonieuse

Le tout pour une ville où il fait bon vivre.

Le groupe Talant Avenir propose un développement démographique maîtrisé, dans la fourchette actuelle et en sachant que les équipements municipaux sont calibrés pour cet objectif. La course au nombre d’habitants n’est pas notre finalité. Nous privilégions la qualité de vie pour tous les habitants quels que soient leur âge et leur origine sociale, plutôt que l'illusion d'un développement démographique sans motif au regard de l'état prévisible de la société.

La course sans fin organisée par des collectivités peu clairvoyantes impose d’augmenter massivement le nombre d’habitations, comme si le dynamisme d’une commune s’évaluait au nombre de m² de béton. Vouloir 1200 habitants supplémentaires c’est vouloir 600 logements, c'est bétonner à tour de bras pour un pays qui a des difficultés avec le logement vacant (10 % sur le plan national), c’est un comble ! C’est aussi faire peu de cas de l'exemple de l’Espagne qui se retrouve avec un nombre incroyable de logements sans habitants. L’effondrement du marché de l’immobilier serait une catastrophe pour ceux qui ont travaillé toute une vie et se retrouveraient avec un patrimoine dévalorisé dans un environnement saccagé.

Le PLU qu'on nous demande d'adopter est très axé sur la préservation des espaces naturels : car, il faut choisir entre la Fontaine aux Fées, la Coulée Verte, l'agriculture péri-urbaine et les immeubles façon Fontaine d'Ouche. Oui, nous adhérons au principe de limitation de l'étalement urbain et à la sanctuarisation de certaines zones où la flore, la faune, la biodiversité, la densité des espaces verts et fleuris, la qualité de l'air sont des marqueurs essentiels et des identités fortes pour Talant. Les Terrasses de la Vallée de l'Ouche, en lien avec la ville de Plombières, portent cette idée et ce projet.

La qualité de la vie passe par un respect sans concession des espaces naturels. On ne peut pas proposer de respecter l’environnement et en même temps vouloir implanter des logements à l’entrée du parc de la Fontaine aux Fées.

Notre groupe n’a jamais varié sur cet engagement essentiel à la qualité de la vie et nous soutenons sans réserves cette démarche de révision du PLU.

La mixité sociale est réelle à Talant. Avec plus de 30% de logements sociaux, Talant respecte largement les principes de la loi SRU, et nous nous donnons pour objectif d'améliorer le quotidien de ceux qui en ont besoin.

Toutefois, la mixité sociale n'est pas pour nous une fin en soi, mais un moyen. Notre ambition n'est pas de vivre du problème mais bien de parvenir à le régler. Installer toujours plus de populations défavorisées et multiplier les logements sociaux ne fera pas de Talant une ville plus riche ni plus dynamique. Pour ces populations mêmes, l'intérêt n'est pas d'habiter dans un ghetto social comme on en vit et on en voit encore dans l'ex "ceinture rouge" parisienne, où des élus inconséquents ont sciemment provoqué l'addition des misères qui constituaient leur base électorale. Notre ambition est plus généreuse : la mixité sociale doit profiter à tous et servir d'accélérateur à l'ascenseur social. La gauche, il faut le dire clairement, et à Talant son émanation qu'est Vivre Talant, poursuit un objectif destructeur : utiliser les communes du Grand Dijon, les "périphéries" comme réservoirs d'habitat social. Dijon ne respectant pas la loi SRU, elle compte bien que les métropoles lui permettront de comptabiliser les efforts des autres comme étant les siens. Il y a une vraie complicité de Vivre Talant dans ce mauvais coup porté au contrat intercommunal.

 

Les élus de Talant Avenir ont la responsabilité de gérer la ville que leur ont confiée les électeurs ; pas celle de changer la population en brutalisant l'urbanisme et l'environnement.

Ce PLU est un PLU de combat : fruit de la volonté des Talantais, il s'impose à la technocratie. Le groupe Talant Avenir est fier d'apporter ses voix pour son adoption.

 

Talant Avenir

Commenter cet article