Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le Grand Rendez-Voo : Verbatim (ou presque)

Publié le par Talant Avenir

vlcsnap-556628-copie-2.png


Les grandes lignes de l'interview de Gilbert Menut dans le Face à Voo du Grand Rendez-Voo sur VooTv lundi 24 octobre 2011

 

1. la défaite de la droite au Sénat... annonce la défaite de Sarlozy ?

Les Sénatoriales de 2011 sont le résultat logique et mathématique des municipales de 2008. Ces sénatoriales traduisent le passé, pas forcément l'avenir.

2. les mauvais sondages du président sortant...

On est encore à 8 mois de l'élection. Mitterrand était descendu bien plus bas dans l'impopularité. Les tendances se dessinent dans les sondages vers janvier. Pour le moment, N. Sarkozy a bien le temps de se déclarer.

3. les primaires PS font-elles peur à la droite ?

Il y aurait eu un candidat socialiste de toute façon. La campgne sera le moment de l'affrontement des idées.

4. le centre, les centres.

Un grand parti ne suffit pas ; il faut un centre, des idées du centre qui sont un apport nécessaire à une bonne élection et à un bon équilibre politique.

5. il faut tendre la main à Bayrou ?

J'ai toujours eu des adjoints issus du MoDem, qui travaillent et participent à la politique municipale. Cela procède de la diversité. Je souhaite que sous une forme ou sous une autre, on rassemble le plus grand nombre, y compris François Bayrou.

6. Législative : serez-vous candidat ?

J'ai toujours joué l'intérêt de mon camp. Le député sortant n'a pas annoncé qu'il ne serait pas candidat. Les circonstances répondent à votre question.

7. des primaires à droites comme au PS ?

Je suis assez indigné par le tamtam médiatique des derniers mois sur les primaires socialistes ; c'est une injure aux principes d'équité. Il faut aussi se dire pourquoi ces primaires ont eu lieu : parce que les socialistes n'ont pas su régler en interne leurs problèmes ; cette externalisation ne sera pas forcément nécessaire à droite.

8. le vote des étrangers

Problème délicat qui touche à toutes sortes de sensibilité. D'abord, les étrangers qui veulent voter peuvent devenir Français. L'accession à la citoyenneté n'est pas du tout verrouillée, il suffit d'en faire la démarche. Alors ils ne voteront pas seulement aux élections locales, mais en tant que citiyens à toutes les élections.

Par ailleurs, je trouve bizarre de diviser la citoyenneté en morceaux ; on le voit pour les Sénatoriales, les élections locales ont une influence nationale, elles ne sont pas de moindre importance.

A l'instar du président Sarkozy, je pense que la condition de réciprocité, comme cela se passe entre pays de l'UE, est une solution qui me conviendrait...

9. le boulevard de Troyes

Ce sont des travaux annexes à la LiNo. Ils ont débuté ces jours derniers et dureront une année.

10. Le site Croix Rouge

Il s'agit de créer une crèche, un ehpad en remplacement du Foyer Grandjean, une salle municipale et es appartements protégés.



Voir les commentaires

RAID CO des Réservistes

Publié le par Talant Avenir

""Mon Colonel, Délégué militaire départemantal, Messieurs les officiers, messieurs les présidents d'associations d'officiers et de sous-officier de la Côte-d'Or, Messieurs les organisateurs membres du comité et tous les participants à cette 23e édition du Raid CO Côte-d'Or des Réservistes, au presque terme de cette manifestation, j'ai le plaisir de vous dire la satisfaction et l'honneur que nous ressentons, à Talant, d'avoir été le point de base de ce grand rassemblement.

En tant que Conseiller général, je suis heureux que les territoires des communes voisines vous aient permis d'exprimer l'ensemble de vos compétences.

De plus votre présence pendant plusieurs jours parmi nous et ce superbe défilé sur l'avenue principale du Belvédère permettront à la population une approche et une connaissance nécessaires de la question de la sécurité de la Nation et du rôle du citoyen en la matière.

De retour d'une remarquable visite à Toulon dans le cadre du trinôme académique et à laquelle le Colonel Vigilant participait, je peux vous dire tout l'intérêt que je porte à ces questions, en mon nom comme en celui du président du Conseil Général François Sauvadet, qui m'a chargé de vous transmettre ses chaleureuses félicitations et tous ses encouragements.

Je souhaite encore saluer la présence d'équipes venues de pays voisins, et je crois que c'est une tradition, équipes allemandes, suisses et norvégiennes. J'espère que vous aurez apprécié ces quelques jours et vous indique qu'on a aussi d'autres conditions d'accueil dans cette région qui a d'autres attraits.

Merci à vous d'être venus ici.

Enfin, je suis très heureux que la cérémonie de cloture se soit déroulée sur la place Mendès France, car ce lieu vient d'être entièrement transformé dans le cadre de la Rénovation Urbaine, et récemment inauguré. Ainsi, vous avez ouvert, je l'espère, une longue série de manifestations qui auront lieu sur cette place qui, dans les anciennes traditions, deviendrait notre place d'armes.

Pour conclure, merci encore à tous, félicitations aux participants et organisateurs et avec les services mlunicipaux, j'ai le plaisir de vous inviter aux choses sérieuses : lever ensemble un verre de chaleureuse amitié !"""

 

Gilbert Menut

Voir les commentaires

Il a bien raison, Gilbert !

Publié le par Talant Avenir

Ce sont les socialistes de Talant qui l'écrivent, et ils ont bien raison.

Bienheureuse ville, où tout le monde a bien raison !

Pauvre opposition, qui trahit ce qu'elle lit pour espérer garder un espace de respiration !

 

La chasse au gaspi est en effet une toute première obligation morale et pratique.

Elle est vraie pour tous, quel que soit son niveau de vie.

C'est pour cela que dans le cadre de la Rénovation Urbaine, a été réalisé l'APPART : une sorte de petite école pour tous, où l'on a appris à ne pas gaspiller dans son logement.

C'est pour cela que le CCAS, avec l'aide d'associations, apporte un soutien d'aide mais aussi de gestion aux plus démunis.

C'est pour cela que la Ville a mis en place un système d'accompagnement social des dettes, en particulier municipales : quelque fois, quand l'enfant mange au restaurant scolaire, au moins, on est sûr qu'il a mangé ; alors il mange et on voit le reste ensuite.

C'est pour cela etc. mais pour autant, le gaspi, la dépense inutile, le crédit ruineux, restent ce qu'ils sont : des tares de lma sociétés de consommation, que nous continuerons de combattre !

Combien ils ont raison, Ghislaine, Gilbert et tous ceux qui au lieu d'en parler, essayent d'apporter un peu d'eau au moulin de la vie.

 

Gilbert Menut

 

Voir les commentaires

Socialistes, tous derrière Mar?ine !

Publié le par Talant Avenir

Les primaires socialistes sont très intéressantes : 

- moins de 3 millions de votants après 2 mois d'intox télévisuelle quotidienne, de tracts et de rappels journalistiques, prouvent que les Français restent malgré tout très libres dans leur tête 

- 6 candidats, dont aucun ne sort du lot puisque le plus fort est à 10 points de la majorité et que les deux premiers ne font que les 2/3 des votes, montrent qu'il n'y a pas LE candidat

- un total des voix radicales supérieur au total des modérées, avec la suprise Montebourg à 17%, montrent que l'électorat PS (mais quel electorat ?) est en proie aux vieux démons gauchisants dont Mitterrand l'a un temps préservé mais non guéri

- la surenchère entretenue par le même Montebourg qui veut peser (il aurait tort de se priver) pour entraîner tout le parti plus à gauche, montre que le cinéma du programme du parti, des engagements des uns, des autres, des déclarations diverses n'est qu'un cinéma de plus et sûrement pas la grande révélation démocratique annoncée

- les, paraît-il, 3 Millions (et plus) d'euros récoltés en liquide (!) lors de l'opération, outre qu'ils rappellent le suffrage censitaire du XIXè siècle, vont entrer sans faire de bruit dans les comptes d'une campagne non-comencée, mais sans y apporter beaucoup de clarté de la part des héritiers des inventeurs d'Urba/Graco et Cie !

- sans compter qu'il y a plus grave : toutes les idées à débattre sont les plus ringardes qui soient, souvent celles dont la droite a su se guérir en s'ouvrant au XXIe siècle, celles dont les socialistes s'étaient fait eux-mêmes les adversaires quelque fois : retour au protectionnisme, moins d'Europe tout en disant qu'on en veut davantage, nationalisme rikiki, plus de contrôles et d'administration ; bref, arrière toute ! Ce n'est pas étonnant lorsque M. Montebourg déclare avec fierté : "les propositions que je formule sont majoritaires chez nos concitoyens" montrant ainsi que lui, le progressiste, se tient résolument à la traîne de l'opinion.


Le rôle du politique est de proposer, pas de rétrograder.


Ce sera une tentation forte dans cette période difficile : l'extrême gauche est déjà sur cette voie, mais à force les socialistes finiront dans une cacophonie dévastatrice derrière l'extrême droite qui dit à peu près la même chose qu'eux.

Voir les commentaires

Réception de SE Mohamed Al-Quwari, Ambassadeur du Qatar

Publié le par Talant Avenir

IMG_4041.JPGAllocution prononcée vendredi 7 oct. 2011, à l'occasion de la réception à Talant de SE Mohamed Al-Quwari, Ambassadeur du Qatar en France, invité dans le cadre du festival World Sacred Music

 

""Excellence,

C'est un très grand honneur pour le Maire de Talant d'accueillir dans sa ville l'ambassadeur du Qatar en France.

Le Duc Eudes III, quand il fonda la forteresse et fit creuser cette cave voici plus de 8 siècles, n'a sans doute pas imaginé cette affaire, même s'il avait connaissance des lointains déserts d'Arabie, dans un temps où personne n'avait encore fait le tour du monde (enfin, personne connu de nous, dont on se souvienne, ce qui n'est pas la même chose !)

Soyez donc, Monsieur l'Ambassadeur, bienvenu pour cette manifestation remarquable qui allie avec beaucoup d'habileté culture, générosité et humanité.

Madame Mauchamp, l'instigatrice de ces manifestations, a un don pour cela et avec une force de caractère qu'il faut saluer, parvient toujours à réaliser des manifestations remarquables. La Ville de Talant est heureuse de l'y aider.

J'ai plaisir à saluer les personnalités ainsi rasemblées : Madame Safia Otokoré, chère collègue vice-présidente, du Conseil régional. Monsieur François-Xavier Dugourd, 1er vice-président du Conseil général. M. Ouali, consul général d'Algérie ; Mme Hammad, consule générale du Maroc (que je ne peux plus dire "de Talant"). Personnalités qui illustrent la qualité de la manifestation qui nous est proposée. Je n'aurais pas d'excuse, si j'oubliais de nommer M. Arnaud Schaumasse, le Directeur de Cabinet de Madame la Préfète, parce qu'il représente l'Etat, mais aussi parce qu'il est assidu à Talant, ce dont je le remercie.

Comme je vous l'ai dit, vous êtes ici, Monsieur l'Ambassadeur, dans la cave ; tout ce qu'il reste de la demeure des Ducs de Bourgogne sur l'esplanade, entre l'église et les reliefs de la butte. La cave ! Qu'auriez-vous voulu que l'on sauvât d'autre en Bourgogne !? Car, c'est une longue histoire avec ses joies, ses grandeurs et aussi ses misères, qui nous permet d'être ici aujourd'hui dans une province pleine de charmes que nous aurions aimés vous présenter plus longuement, mais le temps presse : aussi, à la hâte, je vais vous remettre un sceau gravé, reproduction des sceaux en cire qui authentifiaient les actes d'autrefois.

Qu'il vous soit un beau souvenir de nos traditions auprès de vous, venu d'un pays dont le nom évoque d'autres façons, d'autres manières et que la manifestation de ce soir vise à associer ensemble, pour un petit pas de bonheur que l'on voudrait universel.

Merci encore, Excellence, d'être avec nous ce soir."

 

Gilbert Menut

Voir les commentaires

L'exemple à ne pas suivre : la Corrèze, Président François Hollande

Publié le par Talant Avenir

La Corrèze est tellement endettée, qu'elle fait partie des 7 départements que l'Etat va devoir renflouer, et le plus : de 11 à 12 millions d'euros !

Voilà qui n'est pas rassurant.

Les socialistes locaux interrogés plaident que ce n'est pas de leur fait, mais de la faute du prédécesseur : Jacques Chirac.

Sur la dette elle-même, ils ne nient pas : les chiffres sont là, et c'est Mme Royal qui répand avec soin la nouvelle...


Les conclusions sont multiples :

- pour M. Hollande, faire des dettes et laisser payer les autres (c'est à dire nous !) semble une bonne solution

- pour nous empoisonner la vie, il n'y a rien de pire que les ex

- pour faire vacances et attirer le touriste, on pourrait appeler la Corrèze "la petite Grèce"

Avouez que c'est chouette !

Voir les commentaires