Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fiscalité : Vertueux pour deux

Publié le par Talant Avenir

Les prélèvements d’impôts supplémentaires sont d’une invention récente : décidés cette année par le Gouvernement, ils impacteront les Talantais en janvier prochain. Dans le même temps, cet argent ne servira pas à améliorer le sort des habitants : les dotations de l’Etat vers les communes chutent massivement, et Talant n’est pas épargnée. C’est le principe du “donne-moi ta montre, je te donnerai l’heure”. Il paraît que les meilleures montres se comptent en Suisse…Des habitants plus imposés et des services que la commune doit se débrouiller pour financer seule. A Talant, la gestion rigoureuse a permis que la situation soit assez saine pour conserver un niveau de service sans alourdir l’impôt. Mais que se passera-t-il quand il faudra financer les activités de l’après-midi dans les écoles ? En transférant les charges aux collectivités locales, l’Etat fait financer par d’autres les secteurs qu’il abandonne : ainsi de l’Education dont il avait fait une “priorité” et qui de fait est transférée pour partie aux communes. Pour payer ? “Débrouillez-vous !” nous dit-on !Pour la première fois depuis Jules Ferry, l’école sera différente selon votre commune ! Plus qu’un changement, une révolution, un bond en arrière fantastique. Tout sauf un progrès. Au reste, les exemples sont nombreux de ces évolutions mauvaises : on sent que l’Etat ne tient plus rien, qu’il renonce à sa mission, à ses devoirs.A Talant, nous serons vertueux pour deux : pour nous par souci d’exigence et pour l’Etat défaillant par souci de justice.

Fabian Ruinet

Maire-adjoint délégué aux Finances et à la Vie Economique - Porte parole du groupe Talant-Avenir

Voir les commentaires

L'élu hors-sol

Publié le par Talant Avenir

Il y a les cultures hors-sol, sous serre, les racines baignant dans un liquide plein de tout ce qu'il faut...

Il y aura l'élu hors-sol : parlementaire déconnecté, sans mandat local, interdit de telle ou telle profession, en dehors, donc, de la vie active, en dehors de la vie sociale de ses électeurs, et par nécessité fonctionnaire de la législation.

En revanche, les vrais cumuls des fonctions exécutives, ça, ça va rester !

Quand à la "moralisation" transparente où les parlementaires font assaut de modestie et déclarent tous des vieilles bagnoles qui n'en peuvent plus, je vous propose sur un air de Brassens bien connu :

"Avec ma p'tite Punto, j'avais l'air d'un ... ma mère,

Avec ma p'tite Punto, j'avais l'air d'un ..."

Trouver le mot manquant n'est pas très compliqué !

Voir les commentaires

Quand l’opposition ose parler de fiscalité…

Publié le par Talant Avenir

Une élue de l’opposition a tweeté le 6 Avril :

« Le conseil général 21 va augmenter de 12% les impôts fonciers au titre de l'année 2013 !! Qu'on le fasse savoir ! »

 

On ne rêve pas, elle parle bien de fiscalité. Cependant le 25 Mars elle n’était pas présente lors du vote des taux d'imposition au conseil municipal de Talant. Les deux têtes de l'opposition étaient d'ailleurs absentes.

Peut être parce que la gauche n’est pas intéressée par le conseil municipal ? De plus les autres membres de l’opposition se sont abstenus ; c'est donc qu'ils n'étaient pas contre… Il est vrai que pour être contre il aurait fallu qu'ils proposassent quelque chose d'autre, qu'ils fissent preuve de courage, d'inventivité, de compétence ; ce qui n'est pas près de se produire : qu’on se le dise….

Comme le souligne le célèbre dicton : il faut tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. En pleine affaire Cahuzac nous n’avons aucune leçon à recevoir de la gauche, qui nomme un ministre du budget lui-même coupable de fraude fiscale alors qu’il est censé la combattre. Et n’est pas avec le redressement productif (quelqu'un a-t-il depuis un an un exemple de redressement ?) que l’on va remettre la France d’aplomb…

Elle est bien belle la république socialiste normale tant voulue par notre cher Président, quand on voit le résultat.

Voir les commentaires

Le mariage homosexuel me laisse indifférent

Publié le par Talant Avenir

Sollicité depuis des semaines par un grand nombre de pétitionnaires, je leur ai écrit récemment en ces termes (Voir ci-dessous). Sur le sujet, il n'y a pas de position officielle du groupe Talant Avenir ; sur ces questions sociétales, les avis ne peuvent être que personnels.

 

Gilbert Menut

 

 

<<<<<

Copie du courrier adressé le 11 avril 2013. 

Madame,

 

J’ai bien reçu votre courrier relatif au mariage et à l’adoption par des couples de même sexe.

 

Ma position personnelle peut se résumer en gros à ceci : le mariage homosexuel me laisse indifférent et l’adoption par de tels couples me paraît une mauvaise chose.

 

Sur le premier point, comme je l’ai écrit dans la revue municipale, je procèderai à ces mariages si la loi en dispose.

 

Sur le second, j’espère que l’adoption ne sera pas permise dans ces conditions.

 

Pour le reste, je considère que le mariage civil n’est plus depuis longtemps le cadre que l’on dit, et ayant un jour regardé ce qui est advenu des mariages que j’avais célébrés, j’en ai gardé un certain pessimisme.

 

Tant d’unions enthousiastes qui ne durent pas 5 ans me laissent le sentiment d’une démarche insensée. Ainsi va l’époque.

 

Pour le reste, le maire continuera de faire son travail. C’est, je crois, le meilleur service que j’ai à rendre dans la mission qui m’est confiée.

 

Veuillez agréer, Madame, l’expression de ma considération distinguée.

 

 

Gilbert Menut

 


Voir les commentaires

C'est pas moi, c'est l'autre !

Publié le par Talant Avenir

 

La crise liée à la dette publique : c'est pas Hollande, c'est Sarkozy !

La fraude d'un ministre : c'est pas Ayrault qui l'a nommé, c'est les élus !

Le chômage qui explose : c'est pas Sapin, Ministre du travail, c'est la crise !

La croissance nulle depuis un an : c'est pas Montebourg, ministre du redressement productif, c'est Sarkozy !

Le clivage sociétal sur le mariage gay : c'est pas Taubira garde des sceaux, c'est ceux qui sont contre !

Le désamour franco-allemand : c'est pas Hollande, c'est Merkel !

Les hausses d'impôts : c'est pas Cazeneuve ministre du budget, c'est  Sarkozy !

L'insécurité grandissante : c'est pas Valls, c'est Sarkozy !

Le type qui a déposé 600 000 euros en Suisse : c'est pas Cahuzac, c'est l'autre Cahuzac !

 

Et quand on demande qui a voté Hollande l'an dernier ? "C'est pas moi, c'est l'autre !"

 

 

Voir les commentaires

Mailles à partir : la gauche détricote

Publié le par Talant Avenir

phbusi-art-148-064_A5.jpg

 

En onze mois de présidence, la gauche aura atteint son principal objectif : défaire tout ce que Nicolas Sarkozy avait fait. Dans le déctricotage on atteint des sommets.

Au demeurant, c'est logique : puisque tous les malheurs de la France venaient, paraît-il, de l'ancien président, puisque la solution du bonheur terrestre passait par sa disparition politique, il était logique que toute trace de son mandat soit effacée.

Bien sûr, on ne peut ainsi condamner la mémoire d'un homme, et il faut habiller les réflexes rétrogrades de vertus progressistes : mais en fait, on détricote.

Ainsi de l'apprentissage, que Nicolas Sarkozy voulait ouvrir aux jeunes dès 14 ans. Enfin, on avait une approche un  peu moins rigide de la jeunesse et du travail. Enfin, on considérait que le collège et le lycée ne devaient pas être les seuls perspectives de notre jeunesse, mais qu'il fallait, dans un même élan, revaloriser les filières professionnelles et les ouvrir largement aux jeunes. Les travaux manuels ne sont pas sans noblesse, et "l'intelligence de la main" vaut parfois bien mieux que la médiocrité intellectuelle forcée. Apprendre un métier par la transmission de l'expérience et du geste était une belle idée et un déblocage souhaitable de nos habitudes qui trop souvent nous tétanisent…

Cette disposition a donc été supprimée ; au motif, nous dit-on, qu'elle ne concernait que "quelques centaines de jeunes". Ah ! Nécessairement, puisque son objet était d'attirer des jeunes ! Voilà typiquement une réforme qu'il fallait laisser vivre, à laquelle il fallait donner un peu de temps pour qu'elle devienne utile ! En outre, l'argument du nombre est fallacieux : quand Mme Taubira prend un décret pour régulariser la filiation des enfants nés par PMA à l'étranger, cela ne concerne "que quelques dizaines de cas"…

On a tous connu au collège des copains de classe que la littérature ennuie, que les maths endorment, que la géographie met à cran. Obliger ceux-là à gâcher leur temps encore deux ans alors qu'ils pourraient dès 14 ans apprendre un métier, faire quelque chose de leur vie, être dans le concret de l'activité, est-ce bien raisonnable ?

Il paraît que les filières professionnelles sont en crise, faute de jeunes à former… Et pendant ce temps, nous avons les chômeurs les plus diplômés du monde

 

Talant Avenir

Voir les commentaires

Les Municipales à Dijon

Publié le par Talant Avenir

Il en va en politique un peu comme en religion : tout baptisé peut devenir pape, mais tous les papes sont d'abord cardinaux.

Ainsi, à la veille des élections, toute candidature est légitime mais la légitimité du droit ne fait pas tout. Le candidat doit répondre à toutes sortes de critères au tamis desquels l'électeur va le soumettre. Point de salut sans bon candidat. À Dijon la droite cherche son cardinal. Il n'y en a pas pléthore et de fait il n'y en a qu'un.

Homme d'idées, de contacts, de relations. Homme de proximité sans facilité. Professionnel connu, homme de rassemblement. Un brin de fantaisie qui quelquefois déroute -ne pas en abuser- une vraie touche d'humanité : le sénateur Houpert, seul élu de droite lors du déferlement de la gauche aux sénatoriales, peut relever le défi. La gauche le sait, le craint, n'est pas encore inquiète dans l'espoir de divisions à droite. Elle peut commencer à s'inquiéter. Certes, l'actuel maire de Dijon est un roc, la mairie une citadelle. Il n'en est point qui ne soit un jour tombée.

Pour ça, le meilleur capitaine en 2014 est Alain Houpert. Il a avec lui tous ceux qui comptent dans son camp.

Reste après ce préalable, à organiser la percée populaire. En onze mois, superbe pari.

 

 

Gilbert MENUT

Voir les commentaires

RT @infosdijoncom: #Dijon #Municipales2014 Après...

Publié le par Gilbert Menut

Voir les commentaires

RT @infosdijoncom: #Talant Réseau...

Publié le par Gilbert Menut

Voir les commentaires