Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Municipales à Dijon

Publié le par Talant Avenir

Il en va en politique un peu comme en religion : tout baptisé peut devenir pape, mais tous les papes sont d'abord cardinaux.

Ainsi, à la veille des élections, toute candidature est légitime mais la légitimité du droit ne fait pas tout. Le candidat doit répondre à toutes sortes de critères au tamis desquels l'électeur va le soumettre. Point de salut sans bon candidat. À Dijon la droite cherche son cardinal. Il n'y en a pas pléthore et de fait il n'y en a qu'un.

Homme d'idées, de contacts, de relations. Homme de proximité sans facilité. Professionnel connu, homme de rassemblement. Un brin de fantaisie qui quelquefois déroute -ne pas en abuser- une vraie touche d'humanité : le sénateur Houpert, seul élu de droite lors du déferlement de la gauche aux sénatoriales, peut relever le défi. La gauche le sait, le craint, n'est pas encore inquiète dans l'espoir de divisions à droite. Elle peut commencer à s'inquiéter. Certes, l'actuel maire de Dijon est un roc, la mairie une citadelle. Il n'en est point qui ne soit un jour tombée.

Pour ça, le meilleur capitaine en 2014 est Alain Houpert. Il a avec lui tous ceux qui comptent dans son camp.

Reste après ce préalable, à organiser la percée populaire. En onze mois, superbe pari.

 

 

Gilbert MENUT

Commenter cet article