Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Séparation des pouvoirs ? J'en parlerai à mon cheval !

Publié le par Talant Avenir

"Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution."

 C'est l'article 16 de la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789. C'est un texte précieux et réputé ; il figure en préambule de notre constitution. Il est le texte fondateur de la France moderne, et un phare de la démocratie.

 

Il énonce une évidence : si l'exécutif se mêle des travaux de l'assemblée, si le juge en impose à l'expression du peuple souverain, si  le parlement passe par-dessus la justice, alors en effet, on retourne à l'arbitraire.

 

Ainsi, lorsque la loi de finances modificative prétendait en juillet dernier réduire les salaires du Président et des ministres, le Conseil constitutionnel l'a rejetée : le législatif ne peut s'intéresser aux prérogatives de l'exécutif.

 

Ce qui n'empêcha pas MM. Hollande et Valls, le mois dernier, d'écrire au juge pour lui expliquer quoi penser d'une sombre affaire de diffamation impliquant la compagne du Président en exercice… Et Mme Taubira, la garde des sceaux, fut caution du procédé…

 

Séparation des pouvoirs ? J'en parlerai à mon cheval !

 

Il sera aussi content d'apprendre que des parlementaires de la majorité demandent la création de commissions d'enquête sur des affaires en cours d'instruction ou mises en délibéré : bref, des parlementaires veulent faire, refaire, défaire le travail des juges…

 

La France, donc, n'a plus de Constitution ? On savait déjà qu'elle avait perdu pas mal de consistance ces derniers mois.

Ces affaires, toutes proportions gardées, ne sont pas très graves au regard du fonctionnement démocratique : elles ne mettent pas directement en péril notre Constitution et notre État de droit.

 

Non, le plus inquiétant dans ces affaires, c'est l'inconséquence, l'incurie, l'incompétence mâtinée d'arrogance benoîte des dirigeants de la France.

 

Gilbert MENUT

Commenter cet article