Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONCOURS DE LA RESISTANCE

Publié le par Talant Avenir

CONCOURS DE LA RESISTANCE : discours prononcé à l'occasion de la remise des prix aux lauréats

Mercredi 5 juin 2013

 

Monsieur le Préfet,

Mon Général,

Madame la Présidente,

Monsieur le Principal,

Mesdames et Messieurs, chers amis,

Mesdemoiselles et Messieurs :

Jeunes filles et jeunes gens qui avez participé à ce concours,

C’est un grand honneur pour moi de représenter Monsieur le Député François Sauvadet président du Conseil Général de la Côte d’Or en ces circonstances car, il s’agit d’une manifestation très importante à laquelle le Conseil Général participe de manière assidue chaque année. Par ailleurs l’évocation de la Résistance et de la Déportation a pour moi une importance particulière.

Je souhaite vous dire, Monsieur le Préfet, combien votre forte implication et votre présence sont significatives pour nous tous.

L’une des leçons de cette période de l’Histoire est probablement que d’une manière ou d’une autre chacun tient son destin et que le choix individuel même minoritaire, même rare ou exceptionnel fait la marche des choses. Contre toute raison, alors même qu’aucun chemin n’était tracé (quelques-uns très épars avaient en effet entendu un appel sur une radio étrangère certes amie, mais d’un général inconnu) contre toute bonne raison, objectivement peut-on dire, quelques-uns ont entrepris la tâche de se rebeller car, ils ne pouvaient admettre de se coucher. Par ce petit nombre là, l’Histoire fut changée dans son cours et plus encore dans son sens.

La France a retrouvé le trésor qu’on lui avait volé, peut-être qu’elle avait échappé, et ainsi à travers le malheur, grâce à l’engagement périlleux de quelques-uns, joué le rôle qu’elle s’efforce encore de nos jours de tenir.

Tout cela est assez singulier mais c’est notre pays.

Aussi la manifestation d’aujourd’hui est importante. Il ne faut pas se confiner dans le passé. Une tradition n’est souvent qu’une habitude obligatoire mais il ne faut pas tout oublier. L’oubli ne fait pas les vrais pardons et dans ce lieu laïc je dirai quand même, les vraies rédemptions. La mémoire fournit la matière. Elle a été travaillée et on va en voir le résultat. D’ores et déjà félicitations à tous ceux, primés ou non, qui ont participé, aux enseignants, à tous les organisateurs que j’assure au nom du Président du soutien constant du Conseil Général de la Côte d’Or.

 

Gilbert Menut

Commenter cet article