Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grand Dej' 2013

Publié le par Talant Avenir

GRAND DEJ’ 2013

22 septembre

Messieurs les Présidents,

Vous avez devant vous un copieur, un roi de la pompe et qui assume. D’ailleurs quel plus bel hommage que d’être copié ? En effet la haut sur ma colline, on reproduit à notre simple échelle à travers Talant Loisirs ce que vous avez lancé ici depuis de nombreuses années avec un succès jamais démenti.

Cependant ce n’est pas le maire de Talant qui vous rend visite mais le vice-président du Conseil Général de la Côte-d’Or pour représenter François Sauvadet. Je m’en acquitte bien volontiers.

Cette journée du Grand dèj marque certes la richesse de l’animation disponible pour les dijonnais et aussi le voisinage mais surtout la vivacité et la variété, je dirais l’ubiquité du mouvement associatif.

Dans un pays toujours et de plus en plus administré, quand des agences nationales comme l’ACSE sont perdues dans des commissariats, que l’on passe ainsi d’un président élu à de hauts fonctionnaires nommés, les associations sont le lieu, le lieu privilégié de la liberté populaire de faire ce que l’on veut.

De se regrouper à quelques-uns ou un cortège imposant pour une action, une idée choisie librement. L’association est la structure principale des libertés collectives, remède à la loi et aussi contre l’anarchie !

Ainsi mesdames et messieurs je ne dirai pas que vous êtes le sel de la terre c’est trop connoté même si ce n’est pas faux, je dirai que vous êtes le sucre de la société ; La loi de 1901, ce que je dis n’est pas une nouveauté mais il y a des choses à répéter, est l’un des plus grands services rendus à notre pays. Son auteur, le libéral Waldeck-Rousseau, a été plus que bien inspiré et a installé dans le cortège abondant des lois de ce pays à la fois un moteur d’initiative et une soupape d’expression.

Il ne s’agit pas pour autant pour les collectivités de s’en désintéresser mais notre intervention doit être je dirai respectueuse voire délicate. La diversité des sujets, des enjeux, des tailles fait qu’il ne peut pas y avoir une norme unique ; c’est pourquoi le département de la Côte d’Or a diversifié ses modes d’intervention soit globale soit très détaillée jusqu’au pointillisme du FAVA.

Ce dispositif montre bien les limites du système et pourtant au-delà des critiques de rigueur comptable prouve chaque année son utilité.

Ainsi j’en terminerai pour ne pas vous ennuyer plus longtemps en vous incitant, vous invitant vous tous bénévoles volontaires avec vos compétences, votre enthousiasme à faire vôtre la devise : « Je maintiendrai » venue de la chevalerie française reproduite sur les armes des rois de Hollande. Certes la source n’est pas républicaine mais je l’ai dit au début : ce qui est bien, il ne faut pas hésiter à le copier. Et puis au départ c’était français ! Vous maintiendrez ! Courage à tous.

Gilbert MENUT

Commenter cet article