Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

presse

Mention Bien

Publié le par le BP

Paru dans le bien public ce samedi 23 février 2008

magazine « challenges »

Cinq maires de Côte-d'Or évalués

Le magazine Challenges consacre une quinzaine de pages de sa dernière livraison à une évaluation (en terme de finances uniquement) des performances des maires de 35 villes françaises de plus de 100 000 habitants, et à un classement des performances des maires de 873 villes de plus de 10 000 habitants.
Des évaluations réalisées avec la société PES (Public Evaluation System), qui concernent cinq villes en Côte-d'Or : Dijon, Beaune, Chenôve, Chevigny-Saint-Sauveur et Talant.
Dijon : « doit mieux faire »
Dans le premier classement (villes de plus de 100 000 habitants), seule la capitale régionale est concernée. Située à la 25e place, elle obtient la note « doit mieux faire » (la moins bonne note) avec Perpignan, Rouen, Nantes, Limoges, Strasbourg, Saint-Etienne, Grenoble, Tours, Mulhouse, Reims et Marseille, bonne dernière.
Dans son commentaire, le magazine admet que « sous la mandature de François Rebsamen, la ville s'est désendettée », mais constate qu'« elle peine à tenir son budget ». Les tableaux font apparaître que le service de la dette (montant du remboursement du capital et des intérêts de la dette par rapport aux recettes de fonctionnement) a baissé de 6,7 points (comptes 2001-2006). En revanche, la solvabilité (encours de la dette à la fin de l'exercice rapporté aux recettes de fonctionnement) montre, avec 66,7 %, un taux élevé.
Mention bien : Talant Chenôve, Chevigny
A titre de comparaison, la moins endettée, Angers (4e au classement), affiche un service de la dette à 0 %, et une solvabilité à 1,4 %.
Pour ce qui est des autres villes de plus de 10 000 habitants en Côte-d'Or, le maire de Beaune, Alain Suguenot, est crédité d'un « peut mieux faire », alors que Gilbert Menut (Talant), Jean Esmonin (Chenôve) et Lucien Brenot (Chevigny-Saint-Sauveur) obtiennent chacun deux étoiles, ce qui signifie « bien ». On notera que seules 12 villes françaises obtiennent les trois étoiles (très bien), et que c'est la ville d'Amiens, dirigée par Gilles de Robien, qui monte sur la première marche du podium des plus de 100 000 habitants.
Enfin, il convient d'insister sur le fait que ce classement des performances ne donne qu'un état des lieux des finances. Et de garder à l'esprit que de nombreux autres critères (qualité de la vie, construction de grands équipements, logements collectifs, sécurité, création d'emplois) entrent en ligne de compte pour juger de la qualité du travail mener par un maire durant son mandat.
G. D.

Voir les commentaires

MISE AU POINT

Publié le par le BP

EHPAD à Talant

Gilbert Menut répond à Colette Popard


Suite à l'article paru hier, « PS21 : changer la vie de nos concitoyens », Gilbert Menut, maire de Talant, répond à Colette Popard.
« Que Madame Popard ait l'esprit partisan, on le sait ; qu'elle ne connaisse pas ses dossiers mérite une mise au point.
La mise en cause de la Ville de Talant à propos de l'EHPAD, alias le Foyer Grandjean, est choquante. La carence vient de la lenteur de l'OPAC, dont Mme Popard est administrateur, à réaliser les travaux de sécurité réclamés depuis plusieurs années par la commission de sécurité et par le gérant, La Mutualité Française. Devant cet état de fait, la Ville de Talant, pour débloquer la situation, a proposé la mise à disposition moyennant un loyer pour l'euro symbolique, du terrain très bien situé boulevard Leclerc (anciennement la Croix-Rouge). Les pourparlers sont bien avancés. On peut estimer cette offre à environ 500 000 euros d'économie sur le projet. Pour une « ville qui ne fait rien » on admettra que ce n'est déjà pas mal. En espérant que le nécessaire sera fait avant l'horizon 2011, car la sécurité des résidents ne saurait attendre encore longtemps.
D'ailleurs, les amis talantais de Mme Popard ont repris l'idée à leur compte, ce qui prouve que la droite a aussi des idées pour la gauche ! »

Article du Bien Public paru ce vendredi 15 février 2008

Voir les commentaires

Talant Avenir en Vidéo

Publié le par Talant Avenir

Gilbert Menut présente les projets de Talant Avenir sur le site du Bien Public. 
Cliquez ici pour visionner la vidéo.


Voir les commentaires

Gilbert Menut a présenté sa Liste

Publié le par bp

undefinedLE MAIRE ESTIME QU'IL A " REMPLI SON CONTRAT "

Le maire sortant de Talant, Gilbert Menut a présenté vendredi soir la composition de la liste "Talant avenir" 

DEVANT une quarantaine de personnes salle Robert Schuman, Gibert Menu a présenté sa liste qui a été renouvelée d'environ d'un tiers(*). Il est revenu sur le bilan qu'il fait de son mandat en développant essentiellement deux points. D'abord celui de « l'évolution visible » de la commune - construction d'équipements, rénovations, réfection de 50 à 60 % de la voirie. Une occasion d'évoquer le parc de la Fontaine aux Fées et de promettre solennellement sous les applaudissements que « rien » n'y serait fait et qu'il le défendrait « bec et ongles ». Ensuite celui de la gestion des finances de la ville, en soulignant que « la dette, inférieure à la moyenne de celle des villes de même catégorie, a été maîtrisée », et que « pendant quatre ans, le taux de l'impôt communal est resté ce qu'il est, avec un maintien de l'investissement à un niveau de l'ordre de 3 M d'euros par an ». « Nous voulons continuer sur cette ligne d'une gestion rigoureuse, en conciliant ce même niveau d'investissement et la maîtrise de l'impôt. Nous avons très peu de marges dont nous ne pouvons pas nous permettre des fantaisies », a-t-il annoncé.
L'habitat et l'enjeu du vieillissement
Evoquant les projets à proprement parler, Gilbert Menut, a expliqué vouloir donner maintenant la priorité à l'habitat. La ville de Talant est en effet déjà engagée dans l'important chantier de rénovation urbaine du quartier du Belvédère. « Nous avons failli passer à côté mais finalement nous sommes parvenus à nous inscrire dans le cadre de l'ANRU, et c'est une vraie bonne affaire », a-t-il insisté. « Il va y avoir sur ce quartier 33 M d'investissements qui vont en changer la face, et nous n'en paierons que 6 M ». Et de railler : «Vous allez sûrement entendre beaucoup parler de l'Etat pendant cette campagne, dont on dit qu'il se désengage de partout pour éviter d'avoir à faire son propre bilan. Et bien sachez que ses aides sont stables, et qu'avec celles qu'il nous attribue par l'ANRU, elles seront très importantes ».
L'autre projet central du maire sortant porte sur la création d'un pôle intergénérationnel sur la propriété que la Ville a achetée à la Croix Rouge, avec un Ehpad, la crèche, et des services municipaux d'accueil et d'animation pour les aînés. Car il ressort que « la population de plus de 80 ans va doubler à Talant dans les 15 prochaines années ».

Joséphine BATAILLE
article du Bien Public paru,aujourdh'ui lundi 4 février 2008

Voir les commentaires

Gilbert Menut conduira la Liste Talant Avenir

Publié le par Talant Avenir


undefinedArticle du Bien Public paru,  le samedi 19/01/08


Le maire sortant a lancé sa campagne
Les nouveaux défis de Gilbert Menut


Le maire de Talant, Gilbert Menut, a lancé mercredi sa campagne pour les municipales de 2008. Au menu : sept réunions dans les quartiers et... des défis pour l'avenir.

A vant de présenter officiellement sa liste, au début de février, le maire de Talant, Gilbert Menut, a lancé mercredi sa campagne, en présence d'une quarantaine de personnes, à la brasserie Les Oréades.
Une campagne « tardive et qui décolle lentement », selon le sortant, mais une campagne exaltante : « 2001, c'était la personne au centre du débat ; 2008, c'est un nouveau défi, l'habitat et les modalités d'accueil des différents âges sur notre commune ».
Gilbert Menut a bien entendu annoncé qu'il s'appuierait « sur les engagements tenus. Si l'on reprend ce que nous avions annoncé, les choses sont faites et même au-delà, parce que nous avons su profiter d'occurences ». Il a évoqué le gymnase Santona, le relais quartier du Belvédère, la médiathèque Henri-Vincenot, la maison du Chapitre, le programme de voirie, les animations, les services aux aînés... en soulignant que la dette municipale (« il faut bien en parler, même si cela fait soupirer nos adversaires ») est « maîtrisée, comme les dépenses de fonctionnement et l'impôt, qui n'a pas augmenté depuis 4 ans ».
« Le Modem est avec nous et il y reste ! »
Pour ce qui est de sa liste, Gilbert Menut annonce en premier lieu qu'« au bout du mandat, nous ne sommes pas las, nous avons envie, nous y croyons, nous avons la pêche pour continuer ». L'équipe sera renouvelée de l'ordre du tiers, « représentative de Talant, des Talantais, de tous les quartiers et conditions sociales dans leur diversité. C'est une équipe d'union de la droite républicaine et modérée ». Enfin, le maire a souligné qu'« à Talant, le Modem est déjà avec nous, et il y reste ! Il s'y sent bien. C'est même le Modem qui tient nos comptes de campagne... ».
Parce qu'il faut « marcher devant, lancer des idées, être positif », Gilbert Menut a présenté les propositions-phares de sa liste, « organisées dans un programme cohérent, réalisable, avec un investissement d'environ 3 M€ par an sans relancer l'emprunt ni faire lever l'impôt ».
« Programme cohérent et réalisable »
Les projets ? « Le chemin est déjà balisé, parce que nous l'avons préparé, parce que nous écoutons les Talantais ». Il y aura d'abord « la bonne utilisation de la propriété de la Croix-Rouge, pour la réalisation d'un pôle intergénérationnel, avec une crèche conservée et l'installation d'un établissement d'accueil pour personnes âgées dépendantes » et « une vraie transformation du quartier du Belvédère par le programme ANRU, avec la démolition et la reconstruction de cent douze logements et la restructuration des espaces publics ».
La liste Talant Avenir du maire sortant organisera sept réunions dans les différents quartiers, jusqu'au début de mars.
G.D.

TalantAvenir001.jpg

Voir les commentaires