Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voeux de Gilbert Menut, Conseiller Général

Publié le par Talant Avenir

Il fut un temps, où pour les vœux, j’imitais  Johnny mais comme dit la publicité ça, c’était avant !

Aujourd’hui même Alain Delon a des poches sous les yeux, seules poches en France un peu lourdes, toutes les autres étant vides. Ça me rappelle, quand j’étais gamin, maman disait : t’as encore percé tes poches ! Là, en fait, j’ai l’impression qu’elles ont été fouillées. Dois-je porter plainte ? De toute façon, on ne les videra pas deux fois : ceux à qui il en reste partent même jusqu’en Russie, sans doute que là-bas selon une autre publicité, on leur a dit « Venez, comme vous êtes ! ». Ironie, c’est la pub d’une grande marque américaine. Peut-être simplement, c’est le vieux principe « ailleurs, l’herbe est plus verte » ; il faut savoir que c’est quelque fois vrai et que la tentation sera grande d’aller voir ailleurs. A noter qu’aller voir ailleurs était, il y a peu encore, fortement exalté et que les mêmes aujourd’hui donnent des leçons de nationalisme solidaire côté gauche ou de solidarité nationale très à gauche ou de nationalisme national et solidaire très à droite, et moi comme dans la chanson de Dutronc et moi et moi et moi avec 500 millions de p’tits Chinois…

Je passe les détails sur la baignoire et souligne simplement que côté chinois, ils sont maintenant 1 milliard 6, et moi donc, tout comme vous, j’essaie de faire du mieux que je peux mon petit boulot et j’ai de la chance.

Ainsi à Talant, on a voté et on exécutera avec attention un budget en léger repli, histoire de ne pas « masser » les impôts. Ainsi au Conseil Général, les engagements seront tenus au prix d’efforts de gestion que les services relaient avec zèle –il faut le dire : quand on leur demande, les fonctionnaires le font ! pour compenser les pertes de recettes, la baisse des aides d’Etat, les transferts de charges, une restructuration métropolitaine des interventions, les coûts de la modification des rythmes scolaires et même assez scandaleux le manque d’encouragement à la bonne gestion puisque ce sont les canards boiteux et autres gestionnaires aventureux qui ont souscrit des prêts pourris sans y être obligé mais c’était plus commode pour en prendre encore plus ; ceux-là donc qui  seront les plus aidés.

Je préviens qu’en tout cas, s’il faut faire des simagrées sur les marches de l’Assemblée pour avoir des aides, je ne suis pas de la partie. En particulier, pour la grève de la faim !

Bref ! On est dans l’ennui : au moins il est possible aujourd’hui de le dire, c’est déjà un progrès ! Il y a six mois, on ne pouvait pas ! Il y a des solutions à condition de sortir du "prêt-à-penser" et de s’en tenir aux choses simples comme dans nos foyers. Nous prêcherons par l’exemple et nos mairies dans ce canton sont de bons exemples.

Alors en ce début 2013, pour une fois, j’ai rédigé, je ne sais si vous aurez apprécié mais je vous invite à ne plus percer vos poches, à les fermer au-dessus, à réécouter Dutronc et Johnny si ça vous amuse et à veiller au bon emploi de vos deniers car ici comme ailleurs et quoi qu’il en soit, ce sont vos sous !

De ma part comme de celle du Président François Sauvadet, Bonne année, tous nos vœux de bonne santé et pour la France et les Français, de prompt rétablissement !

 

Gilbert Menut

Commenter cet article