Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Discours du samedi 14 juillet 2012

Publié le par Talant Avenir

Mesdames et Messieurs les Elus,

Mesdames et Messieurs les Présidents,

Mesdames, Messieurs, Chers Enfants,DSCF1764.JPG

 

Nous sommes réunis de manière très originale sur cette place pour marquer la Fête Nationale, le 14 juillet.

 

D’habitude la manifestation a lieu au pied du Monument aux Morts sur le plateau mais une bonne raison nous a fait délocaliser cette année notre rassemblement. De plus le lieu n’est pas anodin.

 

Nous sommes sur la grand’place du Belvédère et à vrai dire la plus grande place de toute la ville. Elle a porté le nom d’Agora et même de place de l’Agora selon une redondance assez pittoresque et finalement place Pierre Mendès France, nom qui lui a été gardé malgré les différentes présentations qu’elle a connu : un vaste espace nu avec quelques plots et un préfabriqué dominé par le Centre Brassens, puis une esplanade entourée de merlons de terre pour la séparer de la circulation, puis plus ouverte pour permettre l’accès à la bibliothèque Henri Vincenot nouvellement construite et enfin sa présentation actuelle, la dernière avant la suivante, qui fut réalisée à l’envers du bon sens ordinaire, puisque l’on a installé le héron avant de faire la place elle-même !

 

Mais il en va ainsi des idées, des crédits, des occurrences diverses et ce n’est finalement la faute à personne si nos idées artistiques et les réalisations de l’ANRU ne sont pas coordonnées, ni un bien grand malheur si tout cela finalement n’a été annoncé dans aucun programme électoral !

 

L’histoire de cette place illustre les aléas des années passées et à ce titre justifie que nous soyons là aujourd’hui car 2012 est le 40ème anniversaire de la création du quartier du Belvédère.

 

En effet, c’est au cours du 2ème semestre 1972 que le conseil municipal de Talant a décidé l’opération. En fait les premiers balbutiements avec les grands programmes d’urbanisation autour du lac Kir sont plus anciens mais la mise en place de la structure, le Syndicat Dijon-Talant et le lancement de l’opération du Belvédère datent de 1972. Comme l’écrit Monsieur DUMAY : «La création de Talant Belvédère par la municipalité du Docteur GISCLON a marqué définitivement le nouveau visage de la commune. Nous sommes passés du village à la ville et c’est de cette période que datent les grandes installations sportives, les écoles nouvelles, le «Grenier de Talant», la Halte-Garderie. Nous voulions ainsi offrir aux moins favorisés les avantages d’un site agréable et aéré.»

Alors la ZUP est devenue ZAC. Les travaux ont commencé pour mener à bien le programme complet –sauf la construction du commissariat de police mais y compris le collège– en moins de 10 ans et se sont arrêtés, le conseil municipal de Michel HOUELLE ayant alors préféré ne pas réaliser la seconde tranche et poser les prémices du Parc de la Fontaine aux Fées.

 

Je n’entrerai pas dans le détail mais vous verrez les étapes de la construction de Talant, quartier par quartier, rappelées par l’exposition que nous visiterons tout à l’heure à La Galerie.

 

Je dirai simplement que d’étape en étape avec des idées différentes, avec les évolutions de la société, les conceptions nouvelles, le Talant d’aujourd’hui s’est développé et s’adapte comme les chantiers autour de nous le montrent.

 

Les initiatives, les réalisations qui s’en sont suivies ont enrichi le bien commun des Talantais, leur ville. Ce doit être cela l’action publique et quand, à d’autres échelons, j’entends dire qu’il faut détricoter ce qui a été fait, je crois que c’est faire la promotion d’une mauvaise pratique. Il faut considérer ce qui a été fait, le reconnaître puis l’amender, le compléter, le transformer.

Ainsi, il n’y a pas de meilleur jour pour affirmer cette volonté de progrès constant au fil des années que le 14 juillet qui rassemble dans chaque commune tous les Français pour marquer l’unité et la continuité de leur histoire.

 

Merci à ceux qui selon leurs idéaux dans les termes de la pensée du moment ont fait notre commune. Merci à ceux qui ont pu venir, répondant si aimablement à l’invitation de la Municipalité, ou à leurs épouses, selon ceux que le temps passé nous permet de retrouver : Madame HOLLINGER, Monsieur QUENOT, Monsieur FORCE, Monsieur PAILLET qui siégeaient à cette époque, Madame DETOUILLON et Madame CHAUMARTIN, les épouses de leurs collègues disparus. Je citerai aussi Monsieur DUMAY et Madame DEVANT qui n’ont pu être là aujourd’hui.

Et j’ai grand plaisir, pour marquer la continuité de notre histoire, de leur remettre la nouvelle médaille de la ville, avec la représentation de cette place, gravée au dos de la date de 1972.

 

Vive Talant et dans les difficultés de ce temps, vive la France.

 

DSCF1777

(Remise de médaille aux membres du conseil municipal de 1972, ou à leurs épouses.)

 

DSCF1790

Commenter cet article